RETOUR
LV The Book

UN HÉROS NOMMÉ NEMETH

Le temps d’une collection, l’esprit radical et bienveillant de Christopher Nemeth a accompagné Kim Jones. Ou comment la mode se fait exercice d’admiration. En toute liberté.
De gauche à droite : Cordages écorchés ultra graphiques. Allure boyish par la top jenny Howorth dans le studio du créateur. L'univers de Christopher Nemeth tel qu'il a inspiré la collection de Kim Jones.

Un esprit plane sur la collection automne-hiver 2015. Une grâce. La poésie lumineuse de Christopher Nemeth. Disparu en 2010 à l’âge de 51 ans, ce peintre, graphiste, designer, qui maniait le fil comme un pinceau, avait été l’icône de la mode anglaise, l’emblème de ce que Londres a connu de plus écorché, rebelle, vivant. Kim Jones, fan depuis l’adolescence, avait eu la chance de le rencontrer et rêvait de travailler avec lui. Il n’était plus là ? Qu’importe. Avec passion, ce chercheur d’or de la mode lui a rendu vie.

Sur des pulls à cols ronds, des dufflecoats, il a fait reproduire le motif du cordage, emblème de Nemeth. L’artiste des années 1980 avait commencé à créer des vêtements pour lui-même. C’était l’Angleterre en crise, le No Future. Nemeth déconstruisait ses costumes, leur redonnait forme en laissant les empreintes de son passage : exposer l’aiguille, le motif de la corde, c’était exposer son art. « La mode, explique Kim Jones, est un Polaroïd de notre société. Quand l’époque est dure, cela crée de nouveaux défis, il faut repousser les limites. C’est ce qu’a fait Nemeth. » C’est ce qu’il fait, lui. Mêlant l’art d’une coupe à la technologie la plus avancée. Résultat : une silhouette simple, belle, poétique avec ces lignes de cordes envoûtantes. On y retrouve, détails émouvants, les boutons, épingles à nourrice chéris du grand Christopher.

Le motif du cordage sublimé pour la collection automne-hiver signée Kim Jones.

Mots clés : Homme, Mode, Kim Jones, Christopher Nemeth