RETOUR
LV The Book

Le roman de l’Alma

Structure, élégance, tempérament. Telle est la nature de ce grand classique. Le sac Alma, issu d’une lignée aussi éminente que fantasque, s’est fait un prénom de star. Récit d’un feuilleton à subtils rebondissements.

L’Alma : depuis plus de 20 ans, ce sac majeur de la Maison Louis Vuitton connaît une renommée internationale. Mais ce grand classique de la maroquinerie a des origines bien plus anciennes et, si nous nous penchons sur son histoire, sa vie est un roman ! Les ancêtres de l’Alma sont humbles, émouvants et viennent de la fin du XIXe.  Ses aïeux directs sont un sac à linge et un sac de nuit, pochons fonctionnels en toile qui aidaient à l’organisation dans les tiroirs des malles. Ils unirent leurs praticités pour donner naissance en 1901 au Steamer Bag, compagnon indispensable des transatlantiques : ce beau sac en forme de trapèze était l’ami intime des voyages, grâce à ses compartiments discrets qui triaient le linge propre du linge déjà porté. En 1934, Gaston-Louis Vuitton reprend cette forme de prisme triangulaire et affine le propos du chic fonctionnel en créant le Squire Bag, plus compact, pour parvenir à sa version très ville, en 1955, le Champs-Élysées, qui annonce son chic extrême en prenant le nom de la plus belle avenue du monde.

Voilà donc la lignée de l’Alma, qui contient encore quelques accents Art déco de sa parenté et qui, dès 1992, année officielle de sa naissance en toile Monogram, prend le parti de l’élégance, mâtinée d’un sacré caractère visuel. À lui le cuir Épi, décliné dans toutes les couleurs. À lui l’impression Damier, qui le rend plus graphique que jamais. À lui le Vernis, qui le fait briller en société. À lui toutes les tailles, de la version BB à la dimension maximale. À lui, même, toutes les expressions artistiques, accueillant les tags de Stephen Sprouse ou les personnages de Takashi Murakami.

L’Alma est le sac le plus revisité de la Maison, et il se prête encore aujourd’hui à l’imagination de Nicolas Ghesquière, qui en a fait une version Monogram rouge sur noir. Pourtant, il demeure ce sac parfait qui traverse les âges et les saisons, avec le même caractère d’intemporalité.

Mots clés : Alma, Maroquinerie, Vidéo